Les six suites de Bach

"Les Six Suites... décryptées !


Ce décryptage correspond à une reconstitution d'un accompagnement (version duo) que Bach aurait pu imaginer."

Les 6 suites sont restituées en deux coffrets de deux CD chacuns :

- CD n°1: version pour violoncelle seul

- CD n°2: version pour 2 violoncelles


Le volume I comprend les suites n°1, n°3 et n°5, le II les suites n°2, n°4 et n°6.

Vous pouvez en entendre un extrait d'une des six suites de Bach dans la petite vidéo sur la paruline jaune


Vous pouvez retrouver plus d'information sur ce décryptage dû à François Xavier Bigorgne en cliquant sur ce lien suivant : F. X. Bigorgne

Petite Histoire de la digiscopie

La découverte

L’ornithologue malaisien Laurence Poh fut le premier photographe à plaquer son compact numérique (Olympus C-900 pour la petite histoire) sur l’oculaire de sa longue vue pour prendre en photo une bondrée orientale. La digiscopie était née ainsi en 1999.
En cette fin du 20ème siècle, internet prenait son essor et ainsi grâce à son site Internet, il fit connaître sa technique dans le monde entier et il eut ainsi beaucoup d'adeptes.
C'est le français, Alain Fossé, pionnier en la matière, qui donnera le nom de digiscopie (ou digiscoping en anglais) à cette technique.
Laurence Poh fut emporté par la maladie et disparu le 19 septembre 2004, mais sa "découverte" lui survit encore de nos jours. 


Le principe et technique


La digiscopie constite à photographier avec un appareil photo au travers de l’oculaire d’un télescope.
Si le principe est simple, la technique est bien plus compliquée qu'il n'y parait et obtenir de bons résultats est assez difficile. 
Au début, l’appareil photo était tenu à bout de bras dans la main derrière l’oculaire. De nombreux digiscopieurs ont peu à peu bricolés des dispositifs leur permettant de maintenir l'appareil sur l'oculaire en se libérant ainsi de cette tâche fastidieuse.
De nos jours, on trouve sur le marché quantité d'adaptateurs plus ou moins appropriés qui garantissent un raccordement fixe ou mobile entre la longue vue et l’appareil photo.

Quelques liens et sites